Les aliments transformés entrainent de nombreuses maladies et une mort précoce

A l’ère de l’essor industriel, et dans nos sociétés occidentales, l’être humain n’a pas réellement à se soucier de savoir si ses besoins primordiaux seront satisfaits. Plus besoin de chasser pour se nourrir, il suffit simplement de se rendre à l’épicerie du coin pour ressortir avec tous les condiments nécessaires. Néanmoins cet essor ne vient pas sans conséquences, nous vivons aujourd’hui la plus grande épidémie d’obésité qu’ait jamais connu l’être humain. En sus de l’obésité, vient une multitude de maladies et de troubles dont le nombre a explosé. Le contenu de nos assiettes est un facteur majeur de cette problématique, découvrez ces aliments qui vous font du mal.

Généralement peu coûteux et facilement accessibles, ces aliments se retrouvent de plus en plus dans nos assiettes. Les aliments ultra-transformés sont pourtant à éviter.

Les aliments ultra-transformés, c’est quoi ?

Il existe 3 types d’aliments disponibles à la consommation : les aliments frais, les aliments transformés et enfin les aliments ultra-transformés.

Parmi les aliments frais on peut compter les fruits, les légumes ou les céréales tel que le riz ou les pâtes alimentaires. Généralement tout aliment à l’état brut est considéré comme un aliment frais.

Les aliments transformés constituent les aliments qui ont été préparé à l’aide d’ingrédients frais et d’autres retrouvés habituellement en cuisine. On retrouve parmi eux les aliments en conserve, le pain frais, les fromages ou encore le beurre.

Les aliments ultra-transformés quant à eux, sont des aliments préparés à l’aide d’ingrédients qui ne se retrouvent pas traditionnellement dans nos cuisines. Ils contiennent par exemple des conservateurs ou des exhausteurs de goût chimiques. On retrouve dans cette catégorie les chips, les sodas et les boissons sucrées, les plats surgelés ou encore les biscuits et autres barres de céréales.

Les conséquences de la consommation des aliments ultra-transformés

Une première conséquence concerne l’obésité. Ainsi selon une étude parue dans la revue scientifique Cell Metabolism, un régime alimentaire constitué principalement d’aliments ultra-transformés aurait été associé à un apport calorique supérieure en comparaison avec un régime alimentaire traditionnel. Cela encourage donc une prise de poids qui peut conduire à l’obésité. Rappelons que selon l’organisation mondiale de la santé, l’obésité peut avoir des conséquences graves sur votre santé.

Selon une seconde étude parue dans le British Medical Journal, la consommation excessive des aliments ultra-transformés serait associée à des risques plus élevés de maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires. A savoir que ces maladies représentent la première cause de mortalité dans le monde. En effet l’OMS estime que 17,5 millions de personnes en sont mortes en 2012 et que ce nombre pourrait augmenter à 23,6 millions d’ici 2030.

Les conséquences d’une consommation excessive d’aliments ultra-transformés ne seraient pas que physiologiques. Cette étude parue dans le Journal of the Missouri State Medical Journal montrerait une association entre alimentation composée d’aliments ultra-transformés et dépression.

Comment faire le bon choix

Pour faire le bon choix, il s’agit tout d’abord de savoir reconnaître ces aliments ultra-transformés et de les dissocier des aliments des autres types. Vous pouvez bien sûr utiliser la liste succincte citée auparavant mais elle n’est pas suffisante. Pour identifier ces aliments, il n’y a qu’un secret : Lire les étiquettes des produits que vous achetez. Dès que vous ne reconnaissez pas les ingrédients qui constituent le produit que vous souhaitez acheter, n’hésitez pas à vous en passer. Néanmoins sachez que certains ingrédients courants peuvent être cités sous leur nom scientifique, n’hésitez donc pas à rechercher le nom des ingrédients que vous ne reconnaissez pas.

Une bonne initiative serait de remplacer le plus possible les aliments ultra-transformés par des aliments frais, riches en nutriments et en vitamines. Privilégiez aussi le fait maison et les aliments biologiques.

Enfin, rappelons qu’il ne s’agit pas de complètement supprimer les aliments ultra-transformés de votre vie, cela peut non seulement être très difficile mais aussi trop radical. Il s’agit surtout d’éviter l’excès de ces aliments ultra-transformés au profit d’aliments sains.